Comment reprendre espoir après le célibat ou les échecs amoureux répétés?

Vous avez vécu des échecs répétés, ou vous avez vécu une longue période de célibat. Et vous êtes en mode pause. Votre célibat vous a certainement appris à retrouver une certaine confiance, à soigner votre coeur malmené. Le célibat permet d’explorer des activités; d’acquérir de nouvelles compétences, de nouer des relations amicales solides, de s’investir dans son travail et/ou de se consacrer à son rôle de parent. Vous avez probablement une vie bien chargée et vous avez appris à “gérer”. Peut-être même avez-vous une relation sexuelle épisodique mais sans engagement. 

Dans le fond, si vous vous reconnaissez dans ce profil, c’est que probablement vous avez décidé de mettre l’amour entre parenthèse et que vous restez dans cette zône de “confort”. J’entends certaines personnes dire “ce n’est plus pour moi”, “j’ai déjà donné”, “je n’y crois plus”. 

Je n’en suis pas tout à fait certaine car souvent les personnes célibataires ont secrètement envie d’une relation amoureuse mais se sont construites une “carapace” : ” je n’en ai pas besoin”, “je me satisfais seul(e)”. Elles ne veulent prendre aucun risque et surtout pas le risque d’être blessé(e)s à nouveau, d’être rejeté(e)s, d’être malheureux(ses) en amour.  Les femmes célibataires sont plus souvent complètement seules alors que les hommes célibataires vont avoir des partenaires sexuelles  sans engagement. 

Bien souvent, ce qui sous-tend leur célibat ou leur non-engagement est basé sur des peurs, sur des croyances erronées, sur la peur de l’échec, sur un passé douloureux, sur des failles, des blessures non guéries, sur des deuils non faits. 

Car le passé amoureux de ces célibataires est loin d’être un fleuve tranquille souvent, la personne a accumulé des échecs, ou a vécu un divorce douloureux, ou a perdu sa confiance en soi dans une relation toxique, avec un pervers narcissique, ou simplement avec quelqu’un qui ne lui convenait pas. a été trahi(e), trompé(e), négligé(e). 

La question fondamentale à se poser est : est-ce que vous vous autorisez à être heureux, heureuse en amour et en couple?

Ensuite, si vous réfléchissez bien,, avez-vous fait le meilleur choix amoureux pour vous dans vos relations passées? 

Nos choix amoureux sont, en partie, conditionnés par nos blessures d’enfance. Quand j’analyse le passé familial de mes patients, et leurs difficultés amoureuses, il y a énormément de points communs. Une femme négligée par sa mère aura des difficultés à se faire aimer, comme si elle se disait inconsciemment “je ne mérite pas cet amour” ou “je n’ai pas droit à avoir plus d’attention” ” ou encore “je n’ai pas eu de place dans ma famille d’origine, donc je ne me donne pas de place dans le couple”. Le modèle de couple de ses parents aura aussi une influence. “Si mes parents se disputaient sans cesse, je n’ai pas de schéma de couple proche, tendre. Je cherche inconsciemment toujours la guerre à mes partenaires pour une raison ou l’autre, jusqu’à quitter ou se faire quitter.” Récemment, une patiente me racontait à quelle point elle avait voulu sauver sa mère car sa mère était maltraitée par son père, et elle nourrissait, par loyauté à sa mère, une haine des hommes, et ne se permettait pas d’être heureuse dans le couple. 

Pour retrouver confiance en l’amour et vous autorisez à y croire à nouveau , voici mes meilleurs conseils

1. Analysez votre passé amoureux et faites vos deuils

Pour comprendre vos échecs répétés, un retour sur vous est nécessaire. Il est important de prendre votre part de responsabilité dans ses échecs et de sortir du statut de victime, de sortir de vos croyances négatives telles que “les hommes sont tous des cons” ou “les femmes sont toutes hystériques”. Sortir du statut de victime est essentiel pour comprendre les raisons qui vous ont poussé à choisir certains types de personnes plutôt que d’autres et faire les liens avec votre histoire personnelle. Deux ou trois séances en thérapie peuvent suffire, il ne s’agit pas de faire un travail thérapeutique sur des années. 

Faites vos deuils également, même si vous pensez l’avoir fait, si vous nourrissez encore de la colère, du ressentiment, de la tristesse, bref des émotions pour votre ex, c’est que votre deuil n’est pas complètement terminé

2. Boostez votre confiance en vous.

Reprendre confiance en l’amour passe aussi par reprendre confiance en vous, et confiance dans ce que vous pouvez apporter à l’autre, non seulement ce que vous pouvez attendre de l’autre mais vous, que pouvez-vous apporter? Partez de ce que vous donnez déjà dans la vie à vos proches: du temps, de l’affection, de la stabilité, de la joie, des passe-temps etc. 

Listez aussi vos points forts, vos qualités. Si vous n’arrêtez pas de vous déprécier, vous ne penserez pas que vous méritez cet amour. 

La confiance dans la relation sexuelle également est à revoir car, après une période d’abstinence, des doutes peuvent surgir. Commencez par retrouver une sexualité en solo, si elle n’existe plus. Prenez le temps dans une nouvelle rencontre.

La confiance en soi passe aussi par retrouver confiance en son corps, acceptez vos imperfections et aller de l’avant avec vos points forts. 

3. Restaurez votre côté féminin/masculin.

Bien souvent,  les femmes célibataires ont développé un coté yang ou masculin très important, elles travaillent beaucoup, elles gèrent leur maison, leur vie, elles prennent des décisions. C’est génial mais il est important aussi de restaurer son côté féminin, symboliquement imaginer poser sa tête sur l’épaule d’un homme. Apprendre à demander de l’aide. Apprendre à laisser faire les autres parfois.

Si vous êtes un homme, apprenez à restaurer votre masculin,  votre yang, à sortir de votre timidité, à oser séduire, lancer vous des défis et passez à l’action. Faites les deuils de vos anciennes relations et osez l’engagement.  

L’approche tantrique peut vous y aider aussi.

4. Faites de la place 

La vie des nouveaux célibataires, les “célibattantes “comme on les appelle parfois est bien remplie et c’est très chouette. Une de mes coachées avaient des tas d’activités, jamais une soirée seule chez elle, et finalement le confinement l’a amenée à se pauser, à faire de la place, et elle a rencontré un  amoureux, après des années de célibat. 

Apprendre à se pauser, d’abord pour soi-même, apprendre à dire non dans son travail, avec ses parents, avec ses amis. Mettre des limites. Faire de la place, alléger l’agenda. Faire de la place symboliquement pour l’autre en laissant une à 2 soirées de libre, chez soi. Gardez une armoire vide pour votre  partenaire, un coin de la salle de bain etc. C’est du vide que nait parfois l’amour. Car, bien souvent, cette suractivité ne permet pas de sentir nos besoins profonds, notre besoin de nous relier amoureusement aussi. 

La place symbolique et physique permettra la rencontre.

5. Faites de nouvelles rencontres, socialisez

Ose rencontrer des personnes du sexe opposé. Osez les sites de rencontres. Renouez avec d’anciennes connaissances du sexe opposé sur les réseaux sociaux, anciens copains/copines, ex-collègues,   Le confinement a réduit nos possibilités de sorties mais a fait exploser la présence sur le net.  

Vous pouvez aussi préparer le terrain, réfléchir à un futur hobby, à un cours, faire des connaissances via les réseaux sociaux.  Faire des pas vers des personnes du sexe opposé sans vous mettre la pression. 

Il serait vraiment dommage que vos relations passées vous empêchent d’avancer. Vous avez droit à votre part de soleil, vous méritez aussi de vivre un amour durable. 

Laisser un commentaire